Bienvenue Sur le site de L'African Business Club

 Découvrez l'AMID pour une journée dédiée à l'entrepreneuriat, au recrutement et à la mobilité en Afrique, explorant métiers et opportunité ! 


Bienvenue Sur le site de L'African Business Club

L'Afrique de demain est celle que nous construisons ensemble

Bienvenue Sur le site de L'African Business Club
Appartenez à un puissant réseau international avec
l'African Business Club
Bienvenue Sur le site de L'African Business Club
Construisez votre carrière avec
l'African Business Club
Banner Images
Banner Images
Banner Images
Banner Images

Qu’est-ce que l’African Business Club ?

L’ African Business Club est une association créée en 2003 sur l’initiative de Mr. Ibrahim Magassa et d’autres étudiants de l’ESCP Europe.

Aujourd’hui, notre objectif est de promouvoir et renforcer le développement d’initiatives et d’opportunités en Afrique 🌍. Les valeurs que nous véhiculons sont : le leadership, l’unité et le réseau. L’ABC est une passerelle entre les jeunes désireux d’entreprendre en Afrique, et l’écosystème d’entreprises présentes sur le sol africain.

Pôles ABC

Nos Pôles d'activités

Rejoignez-nous pour l'African Mobility & Innovation Days le 8 juin 2024 !

Des places sont encore disponibles pour cette journée exceptionnelle. Ne manquez pas cette occasion et inscrivez vous dès maintenant !

Heure et lieu
8 juin 2024, De 9h30 à 18h00

ESCP Business School, Campus Champerret

Venez nombreux construire avec nous l'Afrique de demain !

-- Jours
-- Heures
-- Minutes
-- Secondes

Pack Adhérent

L'African Business Club vous offre une nouvelle manière de profiter de ses évènements et des services de ses partenaires.

40€/Annuel
Nous avons 500+ adhérents.
  • Accès au réseau ABC (carnet d'adresse)
  • Retour d’expériences ( Africarrières)
  • Accès privilégiés aux évènements ABC
  • Un accès privilégié aux offres partenaires,
  • Un accompagnement RH de qualité pour une insertion professionnelle rapide
  • Des places VIP aux événements de l’ABC (AMID, M&S),
AVANTAGES DU PACK
African Business Talks

L'actualités de l'ABC

Tous savoir sur l'actualité de l'African Business Club.

Le retrait des banques occidentales d'Afrique : un réexamen approfondi

Au cœur de récents bouleversements dans le secteur financier africain réside le retrait progressif des banques occidentales, laissant dans leur sillage une série de questions complexes. Pour éclairer cette intrigue financière, une conférence de haute volée, organisée par l'African Business Club, a convié le 25 janvier 2023 à l'ESCP Paris un panel éminent d'experts. Parmi eux figuraient Monsieur Serge RAYMOND, Managing Director de Vistabank France, Monsieur Jean-Luc AKOTO, Président & Fondateur de Limaya Capital et ancien Directeur adjoint de la BNP Paribas pour la région de l'Afrique sub-saharienne, Monsieur Donat ELOUNDOU, Co-fondateur et Associé de Thekla, ancien Directeur des Fusions et Acquisitions chez Deloitte Afrique, ainsi que Monsieur Thierry VIRCOULON, Coordinateur de l'Observatoire de l'Afrique Centrale & Orientale.

L'événement a débuté par une allocution inaugurale de Maxime ALLAKERE HORMO, responsable du pôle Meet & Share, suivi des mots de bienvenue prononcés par Monsieur Yannick MEKWEGNE, Secrétaire Général de l'association, qui a également brossé un bref portrait de celle-ci. La conférence fut ensuite modérée par Mike TAYOU et Louis TENGO.

Analyse des motifs sous-jacents au retrait des banques occidentales : perspectives et interrogations

La saga d'acquisitions lancée en juin 2021 par le groupe Vista dirigé par Simon Tiemtore, acquérant successivement BNP Burkina Faso et Guinée, suivi par les filiales de la Société Générale en Guinée Équatoriale et au Burkina Faso, cristallise l'ampleur de ces mouvements. Simultanément, Coris Bank, dirigé par Nassa Idrissa, a pris en charge les activités de la Société Générale au Tchad et en Mauritanie, pour n’en citer que ceux-ci, témoignant  d'une dynamique sans précédent.

Le retrait des filiales occidentales soulève une myriade de questions quant à leurs motivations profondes. Pour Serge Raymond, expert financier, cette décision ne se réduit pas à une simple quête de rentabilité, car la dynamique économique locale varie considérablement. Il souligne que bien que ces institutions réalisent des bénéfices, ceux-ci peuvent être érodés par des facteurs tels que l'inflation, mettant en doute la pérennité des gains.

Donat, Partner chez Thekla Partners, avance que la conformité réglementaire ne saurait être le seul motif, les filiales disposant souvent d'excédents de capitaux. Trois motifs principaux émergent : une restructuration stratégique, l'abandon de marchés non essentiels, et des défis de gouvernance.

Quant à Jean-Luc Akoto, la multiplicité des motifs de départ, liés au modèle économique de chaque institution est à souligner. Si les activités corporatives peuvent être rentables à court terme, le secteur de détail exige une vision à long terme, nécessitant plusieurs années pour devenir rentable. La faible bancarisation ne constitue pas un obstacle majeur, mais plutôt une incitation à investir.

Les implications et défis de l'intégration des filiales : une vision holistique

L'intégration des filiales des grandes banques occidentales n'est pas exempte de défis. Selon Serge Raymond, chaque acquisition est une entreprise unique, nécessitant des ajustements au niveau du personnel, de la clientèle, et des systèmes d'information. Cependant, selon Donat, ces acquisitions peuvent également favoriser des synergies, offrant à l'acquéreur des compétences spécialisées telles que la gestion des risques.

Le retour des États dans l'arène bancaire : un regard prudent

L'analyse de Jean-Luc Akoto souligne la stratégie opportuniste des États, cherchant des financements pour leurs programmes de développement. Bien que certains États détiennent des participations minoritaires dans les banques, le choix de repreneurs crédibles reste crucial. Les contraintes réglementaires peuvent limiter l'influence des États, mais ces derniers demeurent des acteurs clés du secteur.

Le chemin à parcourir : perspectives et avenir du secteur bancaire

Face à des besoins de financement colossaux, les banques panafricaines sont-elles en mesure de répondre à l'appel ? Serge Raymond souligne que bien que les banques aient des capacités financières considérables, elles ne peuvent être les seules à financer tous les projets nationaux. Les services de mobile money ne sont pas perçus comme une menace directe, mais plutôt comme un moyen complémentaire de digitalisation d’après Jean-Luc Akoto.

 La consolidation du secteur bancaire, bien que modeste à court terme, pose des défis internes et externes. Pour Donat, les contraintes réglementaires ne justifient pas nécessairement la consolidation du secteur, car les filiales peuvent être surcapitalisées ou bénéficier de fonds supplémentaires de leurs maisons mères. À court terme, les changements seront modestes, avec de nouvelles banques émergentes et une possible expansion des banques nigérianes sur le marché francophone.

 Dans ce contexte, l'entrée éventuelle des banques chinoises suscite l'intérêt. Thierry Vircoulon, souligne que cette expansion est probable, étant donné l'engagement économique croissant de la Chine en Afrique. Les banques chinoises, souvent des entités publiques, poursuivent une stratégie d'internationalisation mais aussi l’objectif de l’Etat chinois à savoir contribuer à l'utilisation du yuan comme monnaie d'échange.

 La séance s'est conclue par une série de questions-réponses, offrant un éclairage supplémentaire sur des sujets d'intérêt tels que le mobile banking et les défis internes et externes auxquels est confronté Vista Bank et d’autres banques panafricaines.

Ecrit par Maxime ALLAKERE HORMO 

L’importance du réseautage dans le processus de recrutement en Afrique

Le processus de recrutement en Afrique tout comme dans de nombreuses régions du monde, repose souvent sur des relations et des réseaux établis. 

Le réseautage joue un rôle essentiel dans la manière dont les opportunités professionnelles se présentent et sont exploitées sur ce continent dynamique et en pleine croissance.

Afin de maximiser vos chances dans le processus de recrutement et établir des connexions significatives, nous vous proposons quelques conseils pratiques ! 

Dans le contexte africain où les relations interpersonnelles et les connexions jouent un rôle significatif dans les affaires, le réseautage est bien plus qu'une simple interaction sociale. C'est une clé d'accès aux opportunités professionnelles, une porte d'entrée vers des postes convoités et un moyen de développement professionnel continu.
En mettant en pratique ces conseils, il est possible d'établir des connexions professionnelles solides qui peuvent grandement faciliter votre processus de recrutement en Afrique.
Le réseautage reste un investissement crucial dans le développement de sa carrière professionnelle sur le continent.

1. Assister à des événements de réseautage

Participez à des conférences, des salons ou forums professionnels, des événements internationaux sur l'Afrique. C’est un excellent moyen de rencontrer des professionnels déjà établis sur le continent et de se familiariser avec les opportunités disponibles.

Engagez-vous dans des discussions pertinentes et approfondies pour établir des relations durables. En Afrique, les relations personnelles sont souvent le point de départ pour trouver un emploi ou accéder à de nouvelles opportunités. Les recommandations personnelles et les références provenant de contacts directs ou de personnes influentes dans le domaine professionnel peuvent être décisives dans le processus de recrutement.

2. Utiliser les réseaux sociaux professionnels

Les plateformes telles que LinkedIn sont des outils incontournables pour élargir son réseau professionnel. Créez un profil complet et engageant, partagez des articles intéressants en lien avec l’Afrique et/ou votre domaine. Identifiez des contacts dans votre secteur d'activité ou dans le pays où vous prévoyez de vous installer. Engagez vous dans des discussions pertinentes, suivez les entreprises locales et établissez des contacts préliminaires.

3. Être proactif dans le réseautage

N'ayez pas peur de rejoindre des clubs, associations ou même des groupes de discussions en lien avec l’Afrique de manière générale ou le pays où vous souhaitez vous installer. Ces groupes vous permettront d’obtenir des informations cruciales, mais aussi de vous mettre en lien avec des contacts sur le continent. Soyez proactif dans votre démarche de réseautage pour établir des relations professionnelles fructueuses.

4. Participer à des programmes de mentorat ou de parrainage

Les programmes de mentorat offrent une excellente occasion de se connecter avec différents professionnels expérimentés pour une personne qui cherche à développer son réseau. Cherchez des occasions de mentorat ou proposez-vous pour être mentoré(e) au sein de votre nouvelle entreprise ou de votre réseau professionnel. Ces relations peuvent s'avérer plus que bénéfiques pour votre développement professionnel.

5. Être présent sur le terrain

Prévoyez un ou plusieurs voyages dans votre futur pays d’accueil afin de rencontrer physiquement vos contacts et renforcer les liens établis au préalable. Sur place, essayez de participer activement à des activités, des forums économiques, des événements culturels… Impliquez-vous dans la communauté professionnelle locale, cela peut favoriser des opportunités de réseautage informel et précieux !

6. Cultiver des relations authentiques

Le réseautage ne se limite pas à la collecte de contacts. Investissez du temps pour cultiver des relations authentiques. Montrez de l'intérêt pour les autres, écoutez attentivement, soyez authentique, humble et offrez votre aide lorsque cela est possible. Essayez de maintenir le contact de manière régulière. Envoyez un email de suivi après une rencontre, partagez des informations pertinentes ou invitez à déjeuner pour renforcer la relation.

En Afrique, les relations personnelles sont souvent le point de départ pour trouver un emploi ou accéder à de nouvelles opportunités. 
Les interactions sociales, les cercles professionnels et les événements de réseautage jouent un rôle crucial dans la création de nouvelles possibilités professionnelles. Les recommandations personnelles et les références provenant de contacts directs ou de personnes influentes dans le domaine professionnel peuvent être décisives dans le processus de recrutement.

Écrit par Lissa N'DIAYE

Source: Webalis / Podcast “Kalimanjaro” : Episode 158 - Kara Diaby “Repat Africa, une plateforme pour aider la diaspora à investir ou à rentrer sur le continent”

Le gala des 20 ans

Un sujet que nous ne pouvons pas manquer est la célébration de nos 20 ans !

Au programme :  rencontres professionnelles, conférences autour de la diaspora et à son rapport au développement de l'Afrique, et dîner gastronomique dans une ambiance conviviale. 

Le gala était à l'attention de notre réseau mais également ouvert au public. Il a été l'occasion de rassembler Monsieur le représentant de son excellence M. l’ambassadeur de Côte d’Ivoire en France, M. Maurice Bandaman, les représentants du président de la banque d’affaire Algest Invesment Bank, également membre du conseil économique de la Côte d’Ivoire, Ibrahim Magassa. Des diplomates, des présidents et responsables d’association, sans oublier nos chers Alumni, membres, & partenaires nous ont honoré de leur présence le 27 Octobre 2023.

Au programme de la soirée du gala des 20 ans, deux conférences portant sur des thématiques que nous porterons tout du long de l'année mandatée.

- La contribution des diasporas de France à l'essor du continent africain, sujet porté et débattu avec Ileana SANTOS, Patrick PLACKTOR, Léocadie EBAKISSE, Virginie POUNA et avec pour modérateur Emmanuel MIAN

- Les stratégies de financement innovantes pour le développement durable du secteur privé et l’entrepreneuriat en Afrique, porté par Vincent DI BETTA, Séna AGBAYISSAH, Pierre Gaëtan NJIKAM, Hugues VINCENT-GENOD et avec pour modérateur Joël TAKI.

Cette soirée nous a également permis de mettre à l’Honneur celles et ceux sans qui cette aventure n’aurait pas été possible, à travers la remise du Prix Ibrahim MAGASSA. L’Award porte le nom du premier Président, Fondateur de l’African Business Club qui continue d’apporter son soutien indéfectible et d’accompagner les initiatives de l’association. Ont été mis à l'honneur grâce à leur contribution à la grandeur de l’ABC, ces personnalités que nous remercions encore chaleureusement.

Les bénéficiaires du prix Ibrahim Magassa lors du gala des 20 ans :

Mme Guidiche Makanda, Directrice Marketing International, ESCP Business School et M. Leon Laulusa, Directeur général de l’ESCP Business School

Mme Odile Bocande-Koffi, Business Coach pour Dirigeants, Fondatrice-CEO, OBK Performance

Mme Tiana Mayembe, Coach professionnelle Tianamayembe.com

M. Patrick K. Placktor, Managing Partner, Alexander Hughes-AfricSearch

M. Eric ASSANI, Expert-Comptable & Fondateur du Cabinet ASSANI

M. Eugène Saint-Grégoire, Consultant VC Fundraising, Dama Advisory

M. André HOT, Directeur Général, Campus Métiers.

Le clou du spectacle s'est matérialisé par un défilé de mode par Kalywax Paris, un moment apprécié de nos convives et qui a permis de mettre en avant la créativité et l'expression des cultures africaines.

L’ABC tient aussi à remercier tous ses partenaires, qui ont permis de faire de ce Gala une réussite : Denkyem Institute, Kalywax Paris, BRUNE, Magazine, Laoune, Sunu Sabou, Africa Blossoms, OBK PERFORMANCE, Hirondelle Enchantée, Cercle National des Armées, Savane et Mousson, ANEWS.

Merci à tous ceux qui ont répondu présents et à bientôt pour de nouvelles rencontres.


Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être informés de toutes les activités de L'African Business Club.

Ils nous font confiance

  • ESCP
  • cpafrique
  • SCIENCE PO
  • DELOITTE
  • JEUNE AFRIQUE
  • KPMG
  • ESSEC
  • EDHEC
  • DAUPHINE
  • ESCP